Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Nous sommes un collectif qui partage les idées et pratiques du « Confédéralisme Démocratique » développé dans le cadre de la lutte pour l’émancipation des peuples du Kurdistan. Au-delà de cette région du monde, nous pensons que nous aurions beaucoup à apprendre des développements en cours au Moyen Orient et en particulier au Rojava (ou Système fédéral démocratique de Syrie du Nord).

Les valeurs défendues par cette expérience révolutionnaire peuvent se résumer en 4 points :

-La Démocratie comme mode de vie. Par là nous entendons celle des assemblées populaires où la prise de décision est la plus légitime. Elle doit s’exercer dans toutes les sphères de la société et à tous les échelons, du local au global. Les délégations de pouvoir doivent se faire sous forme de mandats révocables et pour mener une action définie dans la durée et dans la tâche. Ainsi l’appropriation de la vie publique par les premier-e-s concerné-e-s nous semble une tâche aussi importante en Occident qu’au Moyen-Orient où les citoyen-e-s sont dépossédé-e-s de leur pouvoir politique par des dictateurs pour les uns et des régimes représentatifs pour les autres.

-La libération des femmes comme préalable nécessaire à la libération des peuples. Nous soutenons la participation des femmes à tous les processus de décision, notamment en adoptant dans nos organisations la parité ainsi que la co-présidence, c’est à dire la co-responsabilité à chaque poste d’une femme et d’un homme. Nous sommes convaincu-e-s que l’auto-organisation par les premières concernées permet de réels progrès contre les oppressions. Ce principe peut s’appliquer à toutes les minorités.

-Développer un rapport sain et pérenne entre l’Humanité et son environnement. Les dégradations de l’environnement ont atteintes un point insoutenable menaçant l’avenir de la planète. Construire des politiques dans le respect de l’environnement est un enjeu central. Cela passe par la promotion de technologies respectueuses de l’environnement et l’abandon de la course à la productivité, afin que chacun et chacune puisse pourvoir à ses besoins dans le respect de son milieu naturel et social.

-Une économie basée sur une redistribution des richesses et un partage des prises de décisions entre acteurs économiques plus que sur l’accaparement de celle-ci par quelques individus est souhaitable. Nous préférons une économie pensée et appliquée par les producteurs eux-même en concertation avec tous les acteurs concernés, plutôt qu’une gestion par le haut. Le développement à travers des coopératives où le partage des richesses et des décisions entre ses membres est plus équitable, nous apparaît comme faisant partie de la solution.

L’auto-formation et l’éducation sont centrales pour changer les mentalités et le système dans lequel nous vivons. Loin de constituer des vérités immuables, ces idées que nous partageons aujourd’hui peuvent, doivent et seront inlassablement questionnées. Et si nous nous réclamons d’une démarche de solidarité internationale, nous sommes convaincus que c’est à chaque peuple de s’emparer des idées du Confédéralisme Démocratique pour les adapter à sa situation, sa culture, son histoire.

Ces principes résument une pensée bien plus riche et passionnante. C’est pour cela que nous avons décidé d’agir pour promouvoir ce projet politique en soutenant les mouvements d’émancipation se réclamant ou se rapprochant du Confédéralisme Démocratique partout où ils émergent (et en premier lieu, au Rojava et au Moyen Orient), en réfléchissant et informant sur ce projet, et enfin, en mettant en œuvre, là ou nous vivons, cette politique, par des actions concrètes.

Initiative pour un Confédéralisme Démocratique.